Mura no Shi
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum]

2 participants

Aller en bas

I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Empty I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum]

Message  Miyavi Kinoshita Sam 27 Mar - 0:09

Au début, il avait essayé de rester conscient, il avait lutté pour empêcher ses yeux déjà fermés de l’entraîner dans le sommeil, avait tenté de reprendre le contrôle des muscles de son corps, de se relever, d’aller se laver, reprendre une vie normale, du moins toute aussi normale que l’était la vie d’errance qu’il menait depuis qu’il était sortit de sa prison. Il avait pourtant essayé de toutes ses forces, la dernière fois qu’il avait lutté comme ça devait remonter à quelques années, sans doute la fois où il s’était retrouvé quelques jours enfermé dans une pièce noire et vide, sans aucun matelas ni nourriture. Il se rappelait avoir lutté cette fois là pour ne pas s’endormir dans les dernières heures de sa ‘détention’, sachant pertinemment que s’il s’endormait, il ne s’en réveillerait pas. Il restait debout à marcher, n’osant même pas s’asseoir de peur de sombrer. Il devait avoir… 13 ans ? 14 ans maximum ? Il avait longtemps résisté cette fois là, jusqu’à sombrer sans même s’en rendre compte. Mais en ce moment même, il en était parfaitement confiant. Il avait peur autant qu’il n’en avait rien à faire. Cette peur de mourir était toujours présente au fond de lui, commençant à s’enfouir, laissant de plus en plus de place à ce sentiment de sérénité, de soulagement. Après tout, une fois que ce serait fini, il ne ressentirait plus rien, ni cette douleur physique parcourant tout son corps, à cause de ses nerfs qui eux, contrairement aux muscles, semblaient vouloir continuer à fonctionner, ni cette douleur mentale, cette sorte de torture amenée par ses deux émotions totalement opposées mais pourtant dans la même tête en même temps qu’étaient la peur et l’envie de la mort.

Quand il avait finalement sombré, il s’était sentit léger, aussi léger qu’il ne l’avait jamais été. Même ses nerfs, qu’il détestait à présent pour lui avoir infligé cette douleur, semblaient vouloir prendre congé. Un sourire, chose rare, voir même inexistante, chez lui avait étiré ses lèvres, un sourire heureux, soulagé, serein. Ses lèvres s’étirant en ce rictus était la dernière chose, la dernière sensation de son corps qu’il avait sentit avant de s’endormir, pour ce qu’il pensait être pour de bon. Pourtant, il n’avait pas, comme il avait déjà entendu dire de certains humain, vu sa vie défiler devant ses yeux, le noir était tout simplement resté aussi… noir que le noir qu’il voyait en permanence. Rien n’avait changé par rapport aux autres fois où il s’était endormi, tout était parfaitement identique.

Sa mort était la seule solution à laquelle il avait songé, la seule possible pour lui, pour suivre son endormissement. Pourtant, sans savoir depuis combien de temps, il reprenait peu à peu conscience de ses muscles, de ses nerfs, et surtout de ses blessures. Et ce jusqu’à ce qu’il reprenne entièrement conscience. Au début, il resta là, comme s’il dormait toujours, essayant de rassembler les informations qu’il avait pour pouvoir comprendre certaines choses telles que : pourquoi était-il en vie ? Quelles étaient toutes ces odeurs nouvelles pour lui ? Mais surtout… Comment était-il possible qu’il soit si bien à l’endroit où il se trouvait ? Il avait déjà connu un lit, mais le sien était un simple matelas en mousse pas très épais où on sentait les lattes à moitié pourrîtes et cassées du lit en dessous. Mais cette fois, c’était différent… C’était moelleux, doux, et il était au chaud. Il ne savait pas où il avait atterri, mais, une fois qu’il eut totalement repris ses esprits, il sentit l’odeur de l’humain qu’il avait rencontré dans la forêt, si forte qu’il était certain qu’il se trouvait à moins d’un mètre de lui. Quelques minutes plus tard, quand il eut finalement retrouvé l’usage de sa capacité à pouvoir sentir ce qui se trouvait autour de lui, la chaleur humaine, vivante, qui se trouvait à côté de lui le réconfortait dans l’idée qu’il s’était fait précédemment, à savoir que l’humain était près de lui, sans doute trop près.

Paniquant totalement, il sortit des couvertures, s’emmêlant à moitié dans celles-ci, finissant quand même par atterrir à 4 pattes par terre, face au lit, reculant jusqu’à sentir le mur contre lui. Ne autre chose le choqua à ce moment là. Quels étaient ces bandages ? Il en portait souvent au centre de recherches. L’homme lui aurait donc menti ? Il avait réellement l’intention de le ramener au laboratoire ? Cette pièce était simplement là en attendant qu’il se réveille, et il irait ensuite redécouvrir sa cellule ? Dans tous les cas, même si ce lit était confortable et chaud, même si ça lui inspirait un certain bien-être, il devait partir. L’idée d’être de nouveau enfermé dans cette cage l’effrayait. Il n’en pouvait plus, y retourner signifierait qu’il se laisserait mourir. Il avait goûté à la liberté, c’était devenu sa drogue. Mais en même temps, si il n’était pas retourné au centre, pourquoi pas ? Il se sentait bien ici, loin des bruits du dehors qui l’effrayait, ces présences inconnues qu’il ne pouvait voir. Il commençait à s’habituer à la présence de l’humain, sans doute même peut-être à l’apprécier. Deux choix s’offraient à lui : soit l’humain l’avait redonné aux scientifiques et il attendait ici son réveil avant son transfert vers sa cage, soit l’humain l’avait ramené il ne savait où, sans doute chez lui, et l’avait soigné. A bien y réfléchir, il était fort peu probable que les scientifiques attendes qu’il se sente de nouveau bien pour le remettre dans sa prison. Ensuite, il ne sentait aucune odeur de produits qu’ils utilisaient, alors qu’auparavant il sentait les relents de ceux-ci où qu’il aille. Non, la solution la plus perspicace semblait être la seconde. IL devait sans doute être chez l’humain, pour une raison x ou y qui lui échappait. Pourquoi l’avait-il soigné, il n’y comprenait rien. Il avait l’impression que l’homme lui avait fait toutes les émotions, de l’envie de meurtre envers lui, en passant par ce qu’il pensait pouvoir qualifier comme de l’affection, puis une indifférence jusqu’à une aide précieuse. Même s’il était imprévisible et dangereux, il ne pouvait s’empêcher d’éprouver une certaine sympathie envers lui. Après tout, pourquoi ne pas tenter et voir ce qu’il se passera après.

C’est, décidé, qu’il s’avança vers le lit où il se trouvait plus tôt, doucement, posant une main dessus pour se soulever légèrement et avoir le menton à hauteur du matelas, les oreilles baissées en arrière, non pas comme signe de menace mais comme signe de soumission, il ne devait pas non plus oublier qu’il ne le connaissait pas même s’il avait décidé de tenter de l’approcher pour voir ce qui se passerait, couinant légèrement.

[Excuse moi de cette réponse si longue en temps, mais j'ai déjà été privé d'ordi toute la semaine, j'avais plus le courage de rien, enfin j'ai pas envie de m'étendre sur le sujet mais voila, excuses dur retard.]

__________________________________________________________________________________________________
I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Img-135956ohgak
Miyavi Kinoshita
Miyavi Kinoshita
Neko Dorei

Messages : 34
Date d'inscription : 03/11/2009

Feuille de personnage
Age du perso :: 17 ans
Clan :: Seme No Shi
Race: Neko

Revenir en haut Aller en bas

I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Empty Re: I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum]

Message  Kumara Kyuusei Lun 3 Mai - 21:55

Kumara dormait profondément, sa tête posée sur le lit laissant ses cheveux argentés se déployer sur le lit tel une couverture de soie grise. Il avait retrouvé son lit, bien qu’il ne soit pas complètement dessus, il aimait l’odeur de ses draps il s’y sentait bien, après tout il était chez lui. Bien que cette maison soit abandonnée et en piteux état, il s’y sentait bien. La fenêtre ouverte au dessus de lui était ouverte et une brise matinale souffler sur son visage, tout était calme et apaisant autour de lui, il avait complètement oublié la course poursuite de la veille ainsi que le neko.
Mais celui-ci était loin de l’avoir oublié, et se mit a se débattre dans les couvertures, poussant alors Kumara du lit. Kumara se cognant la tête sur le sol se réveilla en sursaut. Il se frotta la tête à l’endroit de la futur bosse qui aller apparaitre sur son crâne, il s’appuya à l’aide de sa main gauche sur le lit pour se relevé, posant à nouveau sa tête sur le bord du lit. Il aperçu le neko en face de lui, la tête posé sur le rebord du lit en face de lui. Il soupira, et s’assit sur le lit il regarda le neko posa sa main sur sa tête.

- Tu es bien audacieux pour me réveiller de la sorte, petit neko.

L’animal était apeuré mais moins que la veille pourtant sa respiration était toujours aussi forte. Kumara résisté a l’envie de mordre le neko mais il était trop tôt, il lui fallait d’abord sa confiance. Mais les plaies de l’homme, humé le doux parfum du sang et Kumara ne pouvait résisté à cette douce odeur qui lui chatouillée les narines. De plus une des plaies du neko s’était mise à saigné, et taché les bandages, maintenant inefficaces. Kumara essaya de se rapproché du neko mais sachant qu’il se débâterais il décida de lui adressé la paroles :

-Il faut changé tes bandages, pour que tu arrête de saigné, alors reste tranquille pendant que je le fait.

Il ne lui laissé pas vraiment le choix, Kumara ne pouvais résisté à l’odeur alléchante qui envahit ses sens. Il faillait qu’il goute a ses délices sanguinaires ou bien que cette odeur disparaisse.


dsl pour le retard j'ai étais privé d'ordi pendant un mois car j'ai étais collé pour mettre baladé dans l'internat des filles (genre je vais les violées, en plein jour) ce qui fait que j'ai pas pu te répondre de plus mon texte est vraiment très courts vu que j'ai cour demain et que j'ai franchement plus d'idée…

__________________________________________________________________________________________________
I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Hugzyg10
Spoiler:
Kumara Kyuusei
Kumara Kyuusei
Chef des Seme no Shi

Messages : 56
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Localisation : j'ai étais exclu de tobi's world j'ai nul part où aller snif T_T

Feuille de personnage
Age du perso :: Kuma: 21 the perso derrière l'écran:14/15ans
Clan :: Seme no shi
Race: Vampire

Revenir en haut Aller en bas

I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Empty Re: I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum]

Message  Miyavi Kinoshita Sam 8 Mai - 16:02

Le vent rentrant par la fenêtre ouverte en face lui faisait légèrement voler ses cheveux, les passant sur son visage avant d’aller les caler derrière ses oreilles, ou retournés sur sa tête. Néanmoins, la main qui se posa sur sa tête arrêta le mouvement de ses cheveux, les calant sous sa paume. Miyavi bougea légèrement sa tête sous la main, rassuré que l’humain ne soit pas plus fâché que ça. Il n’avait pas pris en compte le fait qu’en se débattant comme il l’avait fait il enverrait l’humain au sol, il ne s’était rendu compte de ça que quand l’humain avec touché le sol dans un bruit sourd. Il avait d’abord pensé avoir fait tombé un quelconque objet sur le sol, tel qu’un réveil sur une table de chevet, mais il s’était rendu compte en sentant le matelas bouger sous sa tête que c’était bel et bien l’humain qu’il avait envoyé saluer le sol. Il avait songé à se reculer et enlever sa tête du lit en prévision de la colère de l’humain et sans doute du coup qu’il allait recevoir, mais il n’en avait rien fait et il s’en trouvait content à présent. La chaleur intérieure contrastait avec la température du dehors, et bien qu’il ne soit pas frileux il devait avouer que c’était agréable d’être bien au chaud sur un lit moelleux que dehors à dormir par terre, même s’il se retrouvait de nouveau en intérieur. Qu’espérait-il ? Qu’il ne remettrait jamais plus les pieds dans un endroit avec un toit ? Sans doute était-ce ça, et il se rendait à présent compte combien il avait été idiot de penser à passer le reste de sa vie dehors. C’était totalement impossible, il aurait bien dû rentrer un jour ou l’autre dans un magasin par exemple. Et curieusement, contrairement à ce qu’il avait pensé et ce qui lui faisait peur, il ne se sentait pas du tout prisonnier, pas du tout enfermé, bien au contraire, il avait toujours l’impression d’être libre en étant pourtant dans un lieu clôt.

Miyavi se décida finalement à remonter sur le lit, prenant soin à ne pas enlever la main de l’humain de sa tête sans que celui-ci ne l’ai décidé. Il s’assit a genou en face de lui, fourrant ses pieds, ses mains et ce qu’il pouvait sous la couette, bien au chaud. Il avait gardé ses oreilles baissé tout le temps depuis son réveil, il se décida alors à les relever malgré la main de l’humain qui l’empêchait de les dresser totalement. Il était bien là, il n’avait pas envie de bouger, pas envie de retourner dehors pour l’instant. Malheureusement, une plaie sur son ventre, par-dessus sa cicatrice, en décida autrement. A vrai dire, il avait senti sa peau se re-déchirer alors qu’elle avait en partie cicatrisée, suivant le tracé de la veille, il avait sentit le sang se répandre sur le bandage, lui humidifiant le ventre, il avait aussi senti l’odeur qui s’en dégageait, l’odeur du sang, mais il en avait tout simplement fait abstraction, l’envie de rester comme il était, au calme, avait prit largement le dessus. Il se laissa approcher par l’humain, plus confiant que la veille, il l’avait soigné après tout. Profitant qu’il retire sa main pour redresser ses oreilles, il hocha simplement la tête pour approuver ses paroles, il n’avait aucunement l’envie de l’empêcher de le soigner.

Pour gagner en stabilité, il décida de s’asseoir normalement, au bord du lit, les jambes dans le vide, plutôt que sur les genoux où il avait parfois du mal à rester droit, sans doute aussi parce que ses chevilles commençaient à lui faire mal. Il posa une de ses mains sur le lit, près de sa cuisse, commençant à enlever le bandage de sa main droite pour faciliter la tâche à l’humain. Il hésita quelques instants, puis il laissa tomber le bandage à ses pieds. Il avait hésité à le mettre sur le lit, mais il préférait éviter de mettre du sang dessus. Il passa un de ses doigts sur la plaie. Il n’avait plus tellement l’habitude de sentir les textures quelles qu’elles soient sous ses doigts, les gants qu’il portait habituellement l’en empêchant. Il avait l’impression de découvrir la texture de sa peau, le touché de sa chair, de ses muscles et de son sang, alors que ce n’était pourtant pas la première fois qu’il faisait ça. Il posa finalement sa main entière sur la plaie, ne la recouvrant pas entièrement en longueur mais en couvrant la largeur. Il la laissa quelques secondes avant de l’enlever et d’aller la porter à sa bouche, léchant le sang qui s’y était déposé et qui l’avait obligé à enlever sa main. Ce n’était pas la première fois qu’il buvait son sang, il avait appris à s’en contenter quand il n’avait que ça à boire, et il avait même fini par trouver ça plutôt bon.

Soudain, arrêtant de lécher sa main seulement à moitié nettoyer, il baissa la tête et les oreilles, se rendant compte qu’en dépit de ce que l’humain avait fait pour lui, soit le laver, le soigner et l’héberger au chaud, il ne l’avait toujours pas remercié. Il s’en voulait, pour une fois qu’on prenait soin de lui, il ne montrait aucune gratitude. Il releva alors timidement la tête, les oreilles toujours basses, et murmura.


"Merci… "

Il ne trouva rien à ajouter, peu sûr de lui. C’était assez inhabituel pour lui de devoir remercier quelqu’un pour l’avoir aidé, même de devoir remercier de lui-même, sans rien qu’on lui demande, était rare, il ne se souvenait même pas de la dernière fois où on l’avait aidé, si jamais il en avait eu une.

[\o/ xD]

__________________________________________________________________________________________________
I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Img-135956ohgak
Miyavi Kinoshita
Miyavi Kinoshita
Neko Dorei

Messages : 34
Date d'inscription : 03/11/2009

Feuille de personnage
Age du perso :: 17 ans
Clan :: Seme No Shi
Race: Neko

Revenir en haut Aller en bas

I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Empty Re: I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum]

Message  Kumara Kyuusei Lun 10 Mai - 22:45

La plaie une fois découverte de ses bandages la plaie laissait, se propagée l’odeur tant aimé et tant convoité par le vampire. Kumara se voyer enivré par se doux parfum. Celui qu’il aurait tant voulu boire jusqu'à la lie. Mais cela aurait entrainé la mort du neko, et il ne pourrait profité de son sang qu’une dernière fois. Kumara préférer laissé la vie au neko, pour pouvoir en profité plus d’une fois.
Il regardait le neko qui une fois installé les pieds dans le vide, plongé sa main dans sa plaie et finissait par lécher ses doigts. Kumara aurait voulu en faire autant que le neko, il essayer de résistait à l’envie de lécher la plaie du neko. Il récupéra un bandage dans un des tiroirs de la commode qui se trouvait derrière lui. Kumara se rapprocha du neko, il fallait a nouveau désinfecté sa blessure. N’ayant pas de quoi s’en occupé il prit de l’eau et essuya la plaie le plus délicatement possible mais on ne pouvait pas vraiment dire que Kumara était très doux. C’est alors que le neko le remercia, on sentait un peu de timidité dans son ton et Kumara fut étonné cela fessait bien longtemps qu’on ne l’avais plus remercié ainsi, il faut dire qu’il n’avait rien fait pour l’être.

Il essuyât la plaie. Ses mains étaient alors maculées de sang, Kumara hésita, puis se lécha les mains. Les saveurs qui se mélangées alors dans sa bouche étaient indescriptibles, le goût était encore plus intense que la dernière fois. L’envie de kumara de vidé le neko de son sang ne fessait que grandir, et Kumara se jeta sur la plaie et la lécha, en oubliant de se retenir, il ne se contrôlé plus ne pensé plus qu’au délicieux gout de son sang a sa texture, a son odeur Kumara en était comblé et ne pouvais s’arrêté.
La plaie était presque vidée de son sang, lorsque Kumara reprit ses esprits, ses instincts de prédateur l’avaient dépassé une fois encore.

Je suis désolé.

Il essuya alors ses lèvres rougis par le sang, qui le rendait encore plus pale. Kumara resté alors silencieux avant de remettre le bandage autour du ventre du neko. Il n’avait pas résisté à l’envie et il s’en voulait d’être aussi faible et de seder aussi vite a ses désirs.
Kumara se rallongea sur le lit se doutant que le neko aller s’enfuir ou le blesser, a moins que celui ci soit trop faible pour pouvoir bouger… à cette pensé Kumara partit chercher de quoi se nourrir et de quoi boire pour le neko. Mais une chose était sûr il avait sûrement perdu cette confiance naissante que lui avait accordé le neko.

__________________________________________________________________________________________________
I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Hugzyg10
Spoiler:
Kumara Kyuusei
Kumara Kyuusei
Chef des Seme no Shi

Messages : 56
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Localisation : j'ai étais exclu de tobi's world j'ai nul part où aller snif T_T

Feuille de personnage
Age du perso :: Kuma: 21 the perso derrière l'écran:14/15ans
Clan :: Seme no shi
Race: Vampire

Revenir en haut Aller en bas

I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Empty Re: I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum]

Message  Miyavi Kinoshita Mar 11 Mai - 19:51

Une petit grimace de douleur naquit sur ses lèvres. La plaie sur son ventre piquait et brûlait. Alors qu’il allait planter ses griffes autour de la plaie et la resserrer comme il pouvait en posant sa main dessus, il entendit l’humain mouiller un chiffon et quelque chose du genre dans l’eau, et il le sentit très nettement le passer sur sa plaie. Sa grimace s’accentua alors, mais il se tut. L’humain était déjà bien gentil de le soigner et de l’héberger comme ça, il n’allait pas on plus trouver le moyen d’aller râler. Et à vrai dire, il avait encore peur de lui et comme il est précisé plus haut, c’est un humain, et il avait appris à ses dépends que les humains ne sont pas les créatures les plus gentilles qu’il existe sur terre, bien au contraire. Et sa peur vis-à-vis de l’humain entrainait sa soumission face à lui. Il n’était pas en mesure de réclamer quoi que ce soit ou de protester contre quoi que ce soit. Il laissa donc l’humain nettoyer sa plaie, enfonçant ses griffes dans le matelas sans s’en rendre compte, serrant les poings pour se concentrer sur autre chose que sur la douleur qui lui tiraillait le ventre. Il n’avait pas fini d’essuyer le sang sur ses doigts et il devait certainement être en train d’en mettre sur le lit, en plus des trous qu’il était en train de creuser avec ses ongles… L’humain allait sans doute être en colère quand il allait voir ça…

Il soupira de soulagement quand le tissu quitta sa peau pour atterrir il ne savait où, mais il n’était plus sur lui et ça lui suffisait, il ne demandait pas à en savoir plus. Il s’attendait à ce que ce soit la texture du bandage qui touche sa peau, mais à la place de cela ce fut la langue de l’humain qui passa contre sa chair, léchant le sang qu’elle y trouvait. Il avait d’abord crispé ses mains plus qu’elles ne l’étaient sur le lit, et il était certains d’avoir entendu le bruit d’un tissu qu’on déchire, sans doute celui du matelas. Il avait ensuite brusquement posé ses mains sur la tête de … l’humain ? comme pour s’assurer qu’il ne rêvait pas, que la douleur ne le faisait pas délirer. Mais malheureusement non, il ne rêvait pas, c’était bien la langue de l’homme qui fouillait sa chair. Des tremblements de faisaient ressentir dans tout son corps. Il se mordit violemment la lèvre inférieur pour ne pas crier, se contentant de repousser faiblement la tête a qui appartenait la bouche sur son ventre. Il ne le saura jamais car le bandeau sur ses yeux les avait retenues, mais quelques larmes avaient coulé de ses yeux. Il sentait les dents pointues de l’homme effleurer sa peau, pointues comme les siennes. Il avait déjà regardé celles des scientifiques pour comparer aux siennes, et il avait vu qu’aucun d’eux n’avait des dents comme lui, elles étaient toutes plates et leur canines a la même taille que les autres, alors que celles de l’homme et les siennes dépassaient.

Au final, il n’essayait même plus de le repousser, il n’en avait pas la force. Ses mains étaient restées quelques secondes sur sa tête jusqu’à retomber sur les côtés, mollement. Il ne les avait plus bougées et c’était laissé faire en silence jusqu’à ce que l’homme arrête, s’excuse et le bande. Il avait attendu son départ pour aller se caler en titubant dans un coin, le dos contre le mur, assis par terre, replié sur lui-même. Il s’était pourtant dit de faire attention, qu’il était imprévisible et dangereux. Il savait qu’il ne devait pas faire confiance aux humains, ou à qui que ce soit d’autre. Pourtant, il s’était laissé faire. Quel débile il faisait ! Comme si ça ne lui avait pas suffit avant. Il sursauta quand il entendit le garçon entrer de nouveau dans la chambre, toujours tremblant, mais il ne fit pas plus de mouvement, il en était incapable. Il se sentait faible, vidé de toute énergie. Il ne put que murmurer, la tête toujours entre ses genoux et son ventre.


"Vous…"

En fait non, il se tut en se rendant compte de ce qu’il allait dire. Il avait l’intention de lui demander s’’il n’était pas humain, et il doutait qu’il apprécie. Entendre un inconnu douter du fait qu’il soit humain ne devait pas être très agréable. Sans doute les humains étaient-ils fiers d'être la race soit disant la plus puissante et la plus intelligente. Il toussa de nouveau, recrachant un peu de sang par la même occasion. Il avait quelque peu du mal à respirer mais il s’efforçait de ne pas le laisser paraître. Trouvant finalement une formulation convenable, il reprit la parole.

"Pourquoi… Est-ce que ... ?"

__________________________________________________________________________________________________
I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Img-135956ohgak
Miyavi Kinoshita
Miyavi Kinoshita
Neko Dorei

Messages : 34
Date d'inscription : 03/11/2009

Feuille de personnage
Age du perso :: 17 ans
Clan :: Seme No Shi
Race: Neko

Revenir en haut Aller en bas

I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum] Empty Re: I try to be perfect, but nothing was working... [PV Kum]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum